[ENFANCE] & [TRANSITION]    « Une naissance – Un arbre »
Attention enracinement imminent !
Pour célébrer les naissances de 2019 des nouveaux Assatois, nouer un lien entre l’arbre et l’enfant dès le plus jeune âge et préserver notre richesse environnementale, nous avons décidé cette année de créer un verger communal constitué d’essences anciennes et locales de fruitiers :
Votre verger communal partagé dont les enfants en seront les parrains (un arbre au prénom de chaque enfant).
Si certaines étapes du projet devaient être effectuées avec la participation des familles, les conditions sanitaires nous ont contraint de préparer le sol du jardin de la salle communale (futur lieu d’implantation du verger) sans leur aide.

Cette première opération s’est donc effectuée mardi 04 Décembre avec les agents municipaux, deux élus (à l’enfance et à la transition) et des bénévoles du

Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn

. Pour accueillir ces jeunes arbres, et selon les conseils d’Hubert (Président du CLAB) nous avons creusé manuellement pour préserver la faune du sol, ameublir doucement cet écosystème vivant et faire qu’ils s’enracinent, bourgeonnent plus facilement, comme ces futurs citoyens! (retrouvez les photos en suivant dans les commentaires).

Pour la plantation, à venir très rapidement, nous allons néanmoins essayer de l’organiser avec les familles. Les modalités restent à définir (sous réserve de pouvoir respecter le protocole sanitaire en vigueur).
Nous poursuivrons de partager avec vous et sous cette publication l’avancement de ce projet.
En attendant, voici un doux poème de Janine Laval sur cette thématique.
Être un arbre et se nourrir de la terre,
Y plonger ses racines au plus profond,
La tête vers le soleil, dans le grand air,
Être un chêne ou un sapin, sur un mont,
Voir d’un même front la paix et la guerre,
Vivre durant deux siècles, au rythme des saisons,
Impassible et serein, être fier,
Vivre sans vouloir y trouver de raison.
Être fort et solide comme la pierre,
Libre, même au sein des prisons.
Plus haut que les murs et que les frontières,
Un arbre c’est comme une chanson.
ça monte au ciel ainsi qu’une prière :
Un arbre c’est une oraison